Bienvenue sur le blog Cieléo

Bienvenue sur le blog de Cieléo. Découvrez nos conseils sur la récupération d’eau de pluie, les économies d'eau et le traitement naturel de l’eau. Retrouvez les actualités sur l’eau et les offres du moment. Notez dans votre agenda les événements et manifestations qui retiennent notre attention.

En savoir plus sur les niveaux d'alerte sécheresse

21 Mai 2014 | Par Cieléo | Actualités

La terre est desséchée et les pluies rares. Les derniers bulletins, publiés pour 42 départements, parlent d’alerte sécheresse. Mais qu’est-ce donc exactement et à quel niveau se sentir directement concerné ?

En savoir plus sur les niveaux d?alerte sécheresse

La situation de la ressource est devenue préoccupante, car les niveaux mesurés tant pour les eaux souterraines que pour les eaux superficielles sont globalement inférieurs à la normale. Selon la commission de suivi hydrologique, « Le mois d’avril 2011 est le deuxième plus chaud et parmi les plus secs du vingtième siècle, avec seulement 29 % de la normale des précipitations. » 

En fonction du déficit constaté par région, une alerte est déclenchée par la cellule chargée de la surveillance hydrique et relayée dans chaque département par le préfet. De manière concrète, cela se traduit par des restrictions et des limitations de l’usage de l’eau adaptées à chaque catégorie d’usagers et pour chacun des 4 niveaux d’alerte préalablement définis. 

À quoi correspondent les différents niveaux ?

  • Seuil de vigilance. Le préfet se base sur le débit des cours d’eau pour déclencher le seuil de vigilance. Il incite les particuliers et les professionnels à deséconomies d’eau.
  • Niveau 1 : Seuil d’alerte. Le préfet décide de premières mesures de limitation de l’usage de l’eau.
  • Niveau 2 : Seuil d’alerte renforcée. Ce seuil doit permettre une limitation progressive des prélèvements en eau et le renforcement des mesures de limitation ou de suspension des usages si nécessaires, afin de ne pas atteindre le niveau de crise renforcée.
  • Niveau 3 : Seuil de crise. Seuil déclenché en cas de mise en péril de l’alimentation en eau potable, la santé, la salubrité publique, la sécurité civile et la survie des espèces présentes dans le milieu.

Quelles conséquences pour les différents usagers de l’eau ?

  • Usages domestiques (collectivités et particuliers) : sensibilisation puis limitation de plus en plus forte des prélèvements pour l'arrosage des pelouses, des espaces verts, le lavage des voitures, le remplissage des piscines jusqu'à l'interdiction totale de ce type d'utilisation (hors usage eau potable).
  • Agriculture (l'agriculture représente 80 % des prélèvements totaux effectués entre juin et août) : interdiction d'irriguer 1 jour par semaine, plusieurs jours par semaine ou à certaines heures jusqu'à l'interdiction totale de l'irrigation.
  • Industrie : démarche spécifique sur les unités les plus consommatrices. Par exemple, mesures imposant le recyclage de certaines eaux de nettoyage, la modification de certains modes opératoires, une réduction progressive d'activité.

Vous pouvez consulter les arrêtés spécifiques vous concernant sur le site de la préfecture de votre région et retrouver de nombreuses informations utiles à la rubrique Point Situation Sécheresse sur le site du Ministère de l'Écologie.

Ajouter un commentaire

Veuillez saisir votre nom
Veuillez saisir une adresse mail valide
Veuillez saisir un message

Retrouvez dans la boutique